fbpx
was successfully added to your cart.

Pourquoi nous orienter vers les 9-11 ans ?

By 8 juin 2018 Pédagogie

Nous aurions pu définir notre premier jeu pour des pré-ados ou de très jeunes enfants… Voire même des adultes. Il n’en est rien. Mais cette décision n’est pas sortie de nulle part.

Les 9-11 ans : le cycle 3 de l’Education Nationale

L’un des objectifs pédagogiques travaillés grâce à Volarela s’appuie sur le programme scolaire. En effet, nous avons souhaité nous baser sur des compétences qui parlent aux parents comme aux enseignants qui nous accompagnent : L’analyse de problèmes complexes, la recherche d’informations et le repérage dans l’espace.

L’école : lieu d’apprentissage

Ce sont des compétences dites transverses directement tirées du programme scolaire du cycle 3. Ce cycle correspond aux classes de CM1-CM2-6e, à savoir les 9-11 ans. Dans l’Education Nationale, un cycle se décompose en des années d’apprentissage de compétences ciblées (ici le CM1 et le CM2) et une année de confirmation (ici la 6e).

Les 9-11 ans : un public curieux du monde

Grâce aux colonies de vacances que nous avons organisées, et à notre formation BAFA, nous sommes arrivés au constat suivant. Entre 8 et 10 ans, l’enfant est dans une période charnière de son développement :

  • Il développe une curiosité naturelle des choses et des gens.
  • Il sait faire la distinction entre ce qui relève du réel et de l’imaginaire.
  • L’imaginaire joue toujours un rôle important dans ses jeux, où il incarne régulièrement des modèles de héros auxquels il s’identifie (chevalier, prince, guerrière, princesse).

Repérage dans l’espace et lecture de carte

Ainsi, cette tranche d’âge est selon nous la plus adaptée pour se projeter dans l’univers fantastique de Volarela. Un enfant de cette tranche d’âge est plus réceptif qu’un pré-ado ou un ado dont les attentes portent sur d’autres aspects (graphismes, jouabilité, …). Mais ce même enfant est suffisamment éclairé et mature pour que nous puissions lui proposer des énigmes compliquées.

Les 9-11 ans : un public qui doit apprendre à gérer sa relation aux écrans

Détail de la théorie des « 3-6-9-12 »

Nous nous basons sur les travaux de Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste français. Il a développé la théorie des « 3-6-9-12 » comme un repère pour que les enfants apprivoisent correctement les écrans. Ainsi, entre 9 et 12 ans, « l’enfant a besoin d’explorer la complexité du monde ». Il doit aussi apprendre à gérer le temps passé devant un écran, ce qu’il y fait et ce qu’il y voit. De par le lien entre réel et virtuel et ses vas-et-viens entre le jeu vidéo et les objets physiques, nous souhaitons justement qu’implicitement, l’enfant voit qu’il est possible d’intégrer les écrans dans un ensemble plus important.

Ainsi, nous avons décidé de nous concentrer sur les 9-11 ans pour l’instant. Cela ne veut pas dire que nous n’envisageons pas d’adapter un jour le concept à d’autres tranches d’âges… Mais ceci est une autre histoire !

Piat souriant

Leave a Reply

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Ignorer