fbpx
was successfully added to your cart.

Brest, son château, ses restaurants, son salon IHM

By 25 octobre 2018 Pédagogie

Retour sur un salon riche en rencontres et en retours. Pour rappel, ce déplacement se faisait dans le cadre du projet recherche mené avec le laboratoire LAMIH de l’Université Polytechnique des Hauts-de-France. Ce projet Recherche est soutenu par l’ESPE de Villeneuve d’Ascq. Elle nous a accordé une enveloppe de 4000 € pour travailler sur le protocole expérimental de ce projet de recherche.

Lundi : Arrivée et tourisme…

Château de Brest

Château de Brest

Notre périple en terre bretonne débute lundi 22 Octobre. Le salon ne commence que le lendemain donc après nous être installés à l’hôtel et avoir dégusté une délicieuse crêpe, nous partons à la découverte de Brest. Sous Richelieu, Brest deviendra l’un des principaux ports de la marine militaire française. Quasiment entièrement détruite par la guerre et les bombardements, Brest est reconstruite sans conserver l’esthétique et le patrimoine historique d’avant-guerre. Nous déambulons dans les rues de la ville du Ponant, allant du château de Brest (visible en photo) à la Tour Tanguy en passant par le pont levant de Recouvrance. Nous terminons notre visite en empruntant la Rue Saint-Malo ; la plus vieille rue de Brest. Au détour d’un croisement, c’est comme si nous avions reculé de 4 siècles. Une très agréable surprise que nous ne nous attendions pas à trouver…

Et c’est la tête chargée d’histoire et les jambes chargées de courbatures que nous rentrons à notre hôtel. Nous en profitons également pour emprunter le téléphérique qui passe au-dessus de la Penfeld.

Mardi : Salon IHM

Les choses sérieuses commencent. Après un début de journée raté où nous manquons notre navette et arrivons 30 minutes en retard, c’est parti pour une matinée d’ateliers ! Au programme, des présentations de l’aboutissement de recherches et thèses sur des sujets aussi varié que la conception d’un Serious Game, l’amélioration des processus de décision ou l’utilisation de réalité augmentée pour travailler les compétences psychosociales. Nous passons d’intervenants en intervenants, rencontrons des doctorants motivés pour faire évoluer l’éducation. Mention spéciale à M. Stuart HALLIFAX, dont nous comptons utiliser « l’espace de conception pour une bonne gamification » (je comprends la terminologie de M. HALLIFAX) pour développer nos propres jeux.

Séance de travail au salon IHM de Brest

Séance de travail

Mais la journée avance, et après une pause déjeuner bien méritée où nous avons pu continuer à discuter dans un cadre plus informel, c’est à nous de présenter. Nous transformons la salle dont nous disposons pour présenter notre protocole. Deux postes pour faire tester en parallèle une version de notre jeu avec l’explokit en physique et une autre avec l’explokit en numérique (disponible directement dans le jeu ou sur une tablette). Derrière plusieurs ilots où nous demandons aux chercheurs de remplir et commenter les questionnaires que nous comptons proposer lors de nos phases de test. Finalement, nous obtiendrons près d’une quinzaine de retours, et des discussions qui vont nourrir les prochains mois de travail. Toutes celles et ceux qui l’ont souhaité ont pu tester notre démo. Bref… Une après-midi parfaite pour nous.

Box de comparaison

Box de comparaison

Je ne rentre volontairement pas dans le détail des retours que nous avons pu avoir ou du protocole que nous présentions. Sinon la longueur de l’article serait multipliée par 3.

Mercredi : l’heure du départ

Et voilà, notre déplacement en terre bretonne touche à sa fin. Et alors que nous profitons une dernière fois du petit-déjeuner breton servi par notre hôtel, accompagnés par Julian ALVAREZ et Romain DELEDICK je ne peux m’empêcher de repenser à la soirée qui a suivi notre après-midi de travail la veille. Alors que nous étions 8 à aller manger ensemble, nous retrouvons finalement près de 20 participants du salon dans le même restaurant : Les Quatre Vents à proximité de notre hôtel. Encore une fois, l’ambiance est détendue – ambiance que je n’aurais jamais cru possible avec un groupe de chercheur-, la cuisine est excellente, le service parfait, et Guilhem a même l’occasion de faire le tour des tables pour reparler de notre financement participatif. Un dîner chaleureux qui concluait merveilleusement notre journée.

Guilhem donne de sa personne

Guilhem donne de sa personne

Bilan

  • Des rencontres de valeur pour notre projet
  • Des retours de qualité pour notre protocole
  • Une parenthèse bien méritée avant de revenir à Valenciennes

Je n’aurais qu’une chose de plus à dire : Kenavo !

Leave a Reply

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Ignorer