fbpx
0

Ralentir pour mieux profiter

By 25 avril 2020Non classé

Ralentir pour mieux profiter
confinement

 

Ralentir pour mieux profiter,

Rester confiné à la maison, surtout sans un jardin pour prendre l’air, n’est pas chose facile.
Les promenades en pleine nature, les repas familiaux, les sorties entre amis commencent à nous manquer. Sans doute, qu’aujourd’hui, sortir pour aller faire ses courses est devenu aussi palpitant que d’aller au ciné.  
Mais voyons le côté positif de cette situation : le temps que l’on a, ce temps passé tous ensemble, en famille, avec nos enfants dont nous pouvions à peine profiter en semaine parce qu’ils passaient le plus clair de leur temps à l’école. Et puis, le soir, il fallait gérer les devoirs, préparer le repas, donner le bain, manger, lire l’histoire. Sans oublier les trajets interminables pour aller de notre lieu de travail à celui de l’école pour enfin, rentrer à la maison.  confinement

confinement :beaucoup de parents sont en télétravail

Même si beaucoup de parents sont en télétravail (tout en devant gérer la scolarité de leurs enfants), nombreux sont peut-être ceux qui trouvent que le temps a ralenti.
Nous pouvons dans la journée, prendre 10 minutes avec notre tribu dans le jardin, pour aller sentir les fleurs, se passer la balle, lire une histoire, faire un jeu de société. Nous pouvons nous faire un câlin entre deux activités ou faire cette bataille de guilis qui n’avait jamais trouvé sa place dans nos journées. En résumé, nous pouvons retrouver cette complicité avec nos proches, nos enfants. Finalement, nous retrouvons l’essentiel. 

 pas prendre de retard sur le programme confinement

J’entends que les enfants ne sont pas en vacances, qu’ils ont des devoirs à faire, qu’ils ne doivent pas prendre de retard sur le programme.
Ce ne sont pas ces quelques semaines de confinement, à mon sens, qui leur mettront des bâtons dans les roues pour la suite de leur scolarité. Je pense que ce confinement est l’occasion de prendre le temps de leur enseigner autre chose. Prendre le temps de les écouter, de les observer, d’apprendre à savoir qui ils sont, de s’aimer.  C’est l’occasion pour eux d’apprendre ce qu’ils ont envie d’apprendre : le dessin, la couture, l’anglais, la musique ou encore le jardinage… ? Laissons-les découvrir et se découvrir…

Le confinement nous a ouvert les yeux.

Pour ma part, au début du confinement, nous avions mis en place un emploi du temps avec nos enfants. À telle heure, ils devaient faire leurs exercices de français, à telle heure, ils pouvaient aller jouer au jardin, etc. J’avoue que c’était une source de stress. Ils n’étaient pas toujours disposés à faire ceci ou cela. Nous n’arrivions pas à toujours garder le cap sur le timing. Alors je me suis posée avec mon conjoint et nous avons réfléchi. On a finalement décidé de ralentir. On s’est mis à faire des choses avec eux et à prendre le temps de leur expliquer. Jardiner, cuisiner, coudre, pendre le linge… Ils sont devenus moins énervés et plus actifs dans la maison ! Un matin, notre aîné, du haut de ses six ans, a vidé et rangé le lave-vaisselle sans qu’on lui demande quoique ce soit.  

Le confinement nous a ouvert les yeux.rester confiné

Le confinement nous a ouvert les yeux. Toutes les tâches que nous avions l’habitude d’expédier pour vite passer à autre chose, nous les redécouvrons en y faisant participer nos enfants. Nous prenons le temps de leur montrer : nous sommes devenus moins pressés, moins stressés. Personnellement, je m’énerve moins. Nous sommes ensemble et ça fait du bien. Et finalement, les choses ennuyeuses comme laver des vitres, sortir les poubelles, remplir le compost… sont devenues « agréables », voire amusantes !  Evidemment, ce n’est pas rose tous les jours et c’est parfois compliqué de trouver du temps pour nous.  Mais on se dit que c’est l’occasion de se retrouver, de profiter de notre famille. Lorsque nos enfants auront l’âge de quitter la maison, nous serons sans doute nostalgique de cette période…

Alors restons sereins, prenons le temps comme il vient, prenons le temps d’être ensemble. Le rôle de parents est le rôle de notre vie. Si nous ne le faisons pas pour eux, qui le fera ? 

rester confiné

Laisser un commentaire