fbpx
0

Les origines de Selam ! 

 

 

Selam Äreshossë

La semaine dernière, nous étions revenues sur le passé de Selam, de ses derniers jours dans l’armée pòbarrejienne, avant qu’elle ne perde sa jambe lors d’une mission. Mais son histoire ne s’arrête pas là. Elle ne comptait pas se laisser faire et est devenue Gardienne de la Paix à Arcadia. Nous nous trouvons désormais au centre de l’Avenue d’Iscluna, peu de temps après sa rencontre avec le détective terrien …
La grande avenue traversant Arcadia de part en part était alors bondée. Un grand défilé de l’Empire de la Pleine Lune était en cours. C’était alors l’occasion de dévoiler les nouvelles technologies de la puissante nation.
– « Selam, est-ce que tu me reçois ? » demanda un homme par le talkie-walkie de Selam.
– « Oui, que se passe-t-il ? » répondit-elle.
– « Je pense avoir aperçu un individu un peu louche de ton côté, à ta gauche. Il y aurait moyen que tu ailles voir ? » dit l’homme.
– « J’y vais. Est-ce que tu peux me le décrire s’il te plaît ? »
– « Mmmh… une isclunienne, 30 ans environ… Tu ne peux pas la rater, elle suit le convoi avec le nouveau navire volant de l’Empire. »
– « Ok. Oui, en effet. Pourquoi essaye-t-elle de s’y accrocher ? Je vais essayer de l’arrêter. »
– « Fais gaffe, ça ne me dit rien de bon. » Selam se fraya alors un chemin jusqu’à l’isclunienne, se faufilant entre les gens venus pour assister à la parade. Après plusieurs minutes, elle finit alors par attraper par l’épaule la femme étrange.
– « S’il vous plaît madame, je vais vous demander de me suivre » cria Selam.
– « Bah tiens ! Tu penses sérieusement m’intimider Gardienne de la Paix ? » nargua-t-elle. L’isclunienne, qui s’avéra être la Touriste, s’enfuit alors à toute vitesse dans une petite ruelle. Selam, ne pouvant courir, aperçut une moto garée contre une maison. Elle monta dessus, l’alluma et partit à la poursuite de la criminelle. Elle allait de ruelle en ruelle, se cognant parfois dans certains virages, mais toujours avec l’isclunienne dans sa ligne de mire. Arrivée enfin à sa hauteur, Selam tendit le bras et attrapa à nouveau la Touriste. Cette fois, elle ne la lâcha pas et conduisit jusqu’au Commissariat où elle demanda à la Vice-Commissaire Jara d’appeler des renforts pour l’arrêter. Deux Détectives arrivèrent alors et menottèrent l’agent de la ZiD. La Vice-Commissaire Jara invita alors la Gardienne de la Paix à l’intérieur.
– « Je suis épatée que vous ayez réussi à amener cette criminelle aussi simplement. Vous avez du potentiel, vous savez ? » exprima la Vice-Co sur un ton joyeux.
– « Je vous remercie madame. »
– « Je ne voulais pas que vous remercier. Le Commissariat cherche un nouveau détective pour aider notre Terrien. Seriez-vous intéressée par ce poste ? » demanda la supérieure.
– « Je ne veux pas refuser une telle offre, mais… avec ma jambe, cela risque de compliquer la chose non ? » répondit Selam, peu sûre d’elle.
– « Nous ne sommes pas l’armée, vous avez suffisamment prouvé votre efficacité à l’instant. Je ne me trompe jamais. » affirma Jara.
– « Donnez-moi quelques jours, je vous donnerai ma réponse » Une semaine plus tard, Selam revint au Commissariat. Elle se présenta à l‘accueil et fut envoyée dans le bureau du Commissaire. Jara l’attendait. -« Je suis heureuse de vous voir aujourd’hui. » Selam essaya de répondre, mais la Vice-Commissaire reprit.
– « Je vous présente votre compagnon Piat, prenez-en soin. »
– « Piat vous salue ! » Selam était remplie de joie. Son Piat s’approcha d’elle est Jara continua. -« Bienvenue parmi nous jeune Détective ! » D’un coup, un Assistant-Détective arriva en trombe dans le bureau, paniqué. Jara lui demanda ce qu’il se passait.
– « La Touriste, elle a réussi à enlever ses menottes ! »

 

FIN DE LA PARTIE 2

 

N’hésite pas à faire un tour sur nos réseaux sociaux !

Les Chroniques de Volarela est une aventure pédagogique pour les 8-12 ans qui allie résolution d’enquêtes virtuelles et manipulation d’objets physiques. De quoi faire travailler les méninges de votre enfant en renouant dans la lignée des jeux pédagogiques de votre enfance !

Je découvre le concept

Laisser un commentaire